Les bienfaits de l'activité physique sur la santé –- L’ostéoporose et l’arthrose –

Publié le par Dufour Olivier

L’ostéoporose affecte 40% des femmes âgées, et 10% des hommes. Avec le vieillissement de la population du " Baby Boom ", l’incidence des fractures de la hanche liées à l’ostéoporose va augmenter de 70% au cours des 20 prochaines années. Il n’existe pas encore de traitement curatif satisfaisant pour l’ostéoporose. Sa prévention est beaucoup plus fructueuse que son traitement.

La pratique régulière et continue de l’activité physique constitue un facteur très important, puisque les os qui ne travaillent pas perdent plus de tissus osseux et deviennent plus fragiles. Comme les muscles, les os doivent travailler pour rester sains. Une augmentation modérée de la consommation de calcium et une habitude de pratique sportive prise très tôt dans la vie favorisent une masse osseuse maximale, réduisent au minimum la perte de tissus osseux liée à l’âge, et contribuent à diminuer le risque d’ostéoporose de plus ou moins 30% à l’âge de 70 ans.

Il est important de faire suffisamment d’exercice physique et d’ingérer une quantité suffisante de calcium dés la puberté car environ 60% de la masse osseuse définitive se forme durant cette période. Compte tenu du fait qu’en absence de charge mécanique le calcium pénètre plus difficilement dans la structure osseuse, il est plus logique d’inciter les enfants et les adultes à augmenter leur temps d’activité physique à titre de stratégie préventive contre l’ostéoporose que de leur prescrire de larges doses de calcium.

L’arthrose est l’une des causes principales de handicap. Pour la plupart des gens, l’arthrose n’est rien de plus que des douleurs sans importance, " une conséquence inévitable du vieillissement ".

Les 206 os du corps humain sont reliés par une centaine d’articulations. Lorsqu’une articulation perd de sa souplesse de mouvement, elle doit davantage compter sur les muscles et les tissus mous qui l’entourent. Il y a de l’arthrose quand le cartilage est détruit et que les os frottent l’un sur l’autre. Il s’ensuit une inflammation, de la douleur, une perte de mobilité ainsi que des handicaps physiques et fonctionnels.

Des exercices physiques appropriés effectués tout au long de la vie sont d’une importance capitale puisqu’ils renforcent les muscles qui entourent les articulations menacées et aident à préserver la mobilité et la fonction articulaires (le cartilage se nourrit pendant le mouvement).

Source :

La pratique d'un sport ou d'une activité physique après 60 ans : prévention et plaisir - 2005, vol. 4, no 3 (27 ref.), pp. 3-9 ; Revue Vie et vieillissement

Publié dans Documentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article